Accueil FARM
rss LinkedIn Facebook Twitter Youtube Abonnement/Subscribe

Accueil > Publications

Contractualiser avec les agriculteurs en Afrique : rapport du groupe de travail

Le 27 juin 2018 - La Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde vous propose le premier rapport du groupe de travail qu’elle anime sur le thème : Contractualiser avec les agriculteurs en Afrique.

L’Afrique doit relever d’immenses défis : nourrir une population qui va doubler d’ici à 2050, alors que près d’un quart de la population au sud du Sahara ne mange pas à sa faim et que le changement climatique aura des effets globalement négatifs sur la production agricole ; lutter contre la pauvreté, alors que plus de 40 % de la population vit avec moins de 1,90 $ par jour ; créer des emplois en grand nombre, pour les millions de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail.

Les filières agroalimentaires sont un levier essentiel pour relever ces défis et atteindre plusieurs des Objectifs de développement durable fixés par l’Organisation des Nations unies en 2015. Le potentiel agricole de l’Afrique est en effet encore largement sous-exploité et l’amélioration des performances tout au long des chaînes de valeur peut contribuer à accroître fortement les revenus et l’emploi, en particulier dans les zones rurales où se concentre l’extrême pauvreté.

La contractualisation entre agriculteurs et entreprises d’amont ou d’aval est un outil majeur pour la construction et le renforcement des filières. Son impact bénéfique sur les revenus des producteurs est largement documenté. Pourtant, elle est encore peu développée en Afrique, à l’exception de certaines productions, et fait l’objet de plusieurs critiques. La plus courante est que les contrats permettraient aux entreprises agro-industrielles d’asseoir leur domination sur un secteur agricole très atomisé, constitué majoritairement de petites exploitations, qui se verrait ainsi imposer des conditions de production ou de commercialisation inéquitables. Cet argument est légitime et appelle une réponse, mais il est loin de résumer la complexité de la situation et d’expliquer les difficultés rencontrées par la contractualisation.

Dans ce contexte, FARM a constitué un groupe de travail avec des entreprises françaises(Agrial, Avril, Compagnie Fruitière) et africaines (Dafani, Danaya Céréales) et une ONG, le Gret, pour comprendre les raisons de ces difficultés et réfléchir aux solutions susceptibles de les surmonter, afin que l’agriculture contractuelle puisse contribuer pleinement au développement durable de l’agriculture en Afrique.

Télécharger le rapport.

Publié le : 29 juin 2018

Pied de page Contact Sites Web Plan du site Mentions légales
Footer Version à imprimer recommander