Accueil FARM
Abonnez-vous : Abonnement/Subscribe Facebook Youtube

Actualités

SESAME 4 "De la COP 21 à la COP 22, relever le triple défi sécurité alimentaire, atténuation et adaptation en Méditerranée et Afrique de l’Ouest", Meknès, 27 avril 2016

Illustration

Les Conseils généraux des Ministères marocain et français de l’agriculture ont organisé, avec l’appui de l’AFD et de FARM, le 27 avril à Meknès, Maroc, la 4 ème édition du séminaire international SESAME sur le thème "De la COP 21 à la COP 22, relever le triple défi sécurité alimentaire, atténuation et adaptation en Méditerranée et Afrique de l’Ouest".

Jean-Christophe Debar, directeur de FARM et de Pluriagri (à gauche sur la photo), a présenté les principaux résultats d’une étude réalisée pour Pluriagri par l’INRA, montrant l’accroissement probable de la dépendance de la région Afrique du Nord-Moyen-Orient aux importations de produits alimentaires à l’horizon 2050. Cette dépendance devrait encore s’accentuer si l’on tient compte des impacts prévisibles du changement climatique sur la production agricole dans cette région.
Télécharger la présentation de Jean-Christophe Debar

Télécharger la note de présentation

Petit déjeuner débat "Pour une nutrition des plantes responsable", 9 mars 2016, Paris


Quelle place pour les engrais minéraux dans une agriculture productive et durable, en particulier en Afrique ?

- Charlotte Hebebrand, directrice générale de l’International Fertilizer Industry Association (IFA) : présentation du Point de vue "Pour une nutrition des plantes responsable", publié par FARM. 
- Réaction de Bruno Moreau, président de Biopost Cofuna
- Réaction de Florent Maraux, chargé de mission à la DG Recherche et Stratégie du CIRAD



Enregistrements audio du petit-déjeuner-débat

Champs d’acteurs 4 - Intensification écologique : le choix de l’UGCPA/BM au Burkina Faso


Ce nouveau Champs d’acteurs relate une expérience-pilote mise en oeuvre par l’Union des groupements pour la commercialisation des produits agricoles de la Boucle du Mouhoun (UGCPA/BM) pour accompagner ses membres vers l’intensification écologique. Issu d’une collaboration entre l’UGCPA/BM, le Cirad, Jade Productions et FARM, ce document expose les réalités de l’intensification écologique au Burkina Faso et nourrit le débat sur les outils de communication que les organisations de producteurs peuvent utiliser pour conduire le changement chez les agriculteurs.

Télécharger le document

Un outil de formation pour le renforcement des interprofessions agricoles en Afrique


Convaincue de la nécessité d’une concertation plus étroite au sein des filières, la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (FARM) a soutenu, avec l’Agence française de développement (AFD), la création d’un outil de formation sur les interprofessions agricoles adapté à la réalité des agricultures africaines. Si ces organisations suscitent un intérêt croissant, il importe en effet de bien comprendre leurs objectifs et de distinguer en quoi elles se différencient des nombreuses associations sectorielles existantes. L’enjeu n’est pas d’ajouter aux structures déjà en place, mais de créer des instances de réflexion et d’action regroupant toutes les parties prenantes sur les moyens de favoriser le développement du marché : élaboration de normes, dispositifs de traçabilité, campagnes de promotion et autres mesures relevant d’une approche commune. Les interprofessions peuvent ainsi être le vecteur d’une vision partagée, fondée sur une coordination poussée et respectueuse des intérêts des différents acteurs, et assumer des fonctions de régulation complémentaires à celles qui incombent aux États.

Initialement conçu pour le Réseau ouest africain des céréaliers (ROAC), cet outil de formation a été révisé par UPA Développement international (UPA DI) pour toucher un public plus large. Il devrait intéresser tous ceux qui réfléchissent à la création ou sont déjà engagés dans la structuration d’une interprofession agricole en Afrique.

Télécharger l’outil de formation

Cet outil de formation peut être utilisé gratuitement par toute personne intéressée. Vous pouvez le télécharger et le reproduire à votre convenance en français et en anglais.
Afin de mesurer sa diffusion et d’améliorer son fonctionnement, nous vous serions reconnaissants de nous envoyer vos coordonnées et de nous faire part de vos remarques éventuelles à contact@fondation-farm.org.

Développement d’un outil de formation au profit des interprofessions céréalières nationales, membres du ROAC


Depuis 2013, FARM est partenaire du Réseau ouest-africain des céréaliers (ROAC), plateforme d’interprofessions nationales issues de huit États membres de l’espace CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest). Il nous apparaît essentiel de contribuer au renforcement des interprofessions agricoles en Afrique afin de favoriser la concertation entre les acteurs du secteur agroalimentaire et développer les marchés au profit de l’ensemble des acteurs des filières, notamment des agriculteurs et des agricultrices. C’est pourquoi, du 12 au 15 décembre 2015, à Abidjan, avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD) et l’expertise de l’Union des producteurs agricoles du Québec – Développement international (UPA DI), la Fondation a contribué à la tenue d’un atelier de formation intitulé « Renforcement des interprofessions céréalières dans l’espace CEDEAO ».

Notes - Changement climatique : un défi de plus pour l’agriculture en Afrique


Une étude commanditée par la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (FARM) et réalisée par le Cirad conduit à de sérieuses interrogations sur la capacité de l’Afrique subsaharienne à relever le double défi de nourrir sa population future - que tout le monde s’accorde à prédire en forte augmentation - et procurer des revenus décents à ses agriculteurs. La perspective ainsi offerte, d’ailleurs assez pessimiste, pourrait encore être assombrie par les prévisions communément faites sur l’impact du changement climatique sur la production agricole. Tout cela appelle une réflexion approfondie sur les mesures à prendre par anticipation et qui ne relèvent pas pour l’essentiel du domaine technique mais des politiques agricoles, dans le but de réduire les risques supportés par les producteurs et d’accroître leurs investissements.

Auteur : Benoît Faivre Dupaigre, FARM

Télécharger le document

Pied de page Contact Sites Web Plan du site Mentions légales