Accueil FARM
Abonnez-vous : Abonnement/Subscribe Facebook Youtube

Actualités

Petit déjeuner débat "Nutrition des plantes responsable", 9 mars 2016, Paris

Illustration

Quelle place pour les engrais minéraux dans une agriculture productive et durable, en particulier en Afrique ?

Inscriptions : http://www.fondation-farm.org/nutrition-des-plantes-responsable

Mercredi 9 mars 2016 - 8h30 à 10h00 - à l’Atelier du France, Paris Yacht Marina

Pour nourrir une population mondiale plus nombreuse, plus urbanisée et dont les habitudes alimentaires changent, il faudra produire plus, tout en réduisant la pression de l’agriculture sur l’environnement. Les pratiques de la fertilisation doivent donc évoluer. Charlotte Hebebrand, directrice générale de l’International Fertilizer Industry Association (IFA), développe le concept de « nutrition des plantes responsable ». Il s’agit à la fois d’augmenter l’utilisation des engrais minéraux dans les régions où elle est insuffisante, comme dans la plupart des pays d’Afrique, pour accroître la productivité et le revenu des agriculteurs, et d’améliorer l’efficacité de la fertilisation grâce à une meilleure gestion des sols et des cultures, conjuguant apports de matière organique et d’engrais de synthèse. Selon l’IFA, une nutrition des plantes plus précise et plus équilibrée est un facteur essentiel d’une agriculture productive et durable.

Charlotte Hebebrand présentera son Point de vue, publié par FARM. Elle sera interpellée par deux discutants :
- Bruno Moreau, président de Biopost Cofuna
- Florent Maraux, chargé de mission à la DG Recherche et Stratégie du CIRAD

Le débat sera modéré par Jean-Christophe Debar, directeur de FARM.

Note : Charlotte Hebebrand s’exprimera en anglais, les autres intervenants en français.

Développement d’un outil de formation au profit des interprofessions céréalières nationales, membres du ROAC


Depuis 2013, FARM est partenaire du Réseau ouest-africain des céréaliers (ROAC), plateforme d’interprofessions nationales issues de huit États membres de l’espace CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest). Il nous apparaît essentiel de contribuer au renforcement des interprofessions agricoles en Afrique afin de favoriser la concertation entre les acteurs du secteur agroalimentaire et développer les marchés au profit de l’ensemble des acteurs des filières, notamment des agriculteurs et des agricultrices. C’est pourquoi, du 12 au 15 décembre 2015, à Abidjan, avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD) et l’expertise de l’Union des producteurs agricoles du Québec – Développement international (UPA DI), la Fondation a contribué à la tenue d’un atelier de formation intitulé « Renforcement des interprofessions céréalières dans l’espace CEDEAO ».

Notes - Changement climatique : un défi de plus pour l’agriculture en Afrique


Une étude commanditée par la Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde (FARM) et réalisée par le Cirad conduit à de sérieuses interrogations sur la capacité de l’Afrique subsaharienne à relever le double défi de nourrir sa population future - que tout le monde s’accorde à prédire en forte augmentation - et procurer des revenus décents à ses agriculteurs. La perspective ainsi offerte, d’ailleurs assez pessimiste, pourrait encore être assombrie par les prévisions communément faites sur l’impact du changement climatique sur la production agricole. Tout cela appelle une réflexion approfondie sur les mesures à prendre par anticipation et qui ne relèvent pas pour l’essentiel du domaine technique mais des politiques agricoles, dans le but de réduire les risques supportés par les producteurs et d’accroître leurs investissements.

Auteur : Benoît Faivre Dupaigre, FARM

Télécharger le document

Side-event sur l’assurance agricole, Comité pour la sécurité alimentaire, 13 octobre à 8h30, FAO, Rome


La fondation FARM organise un side-event sur l’assurance agricole lors du prochain Comité pour la sécurité alimentaire. N’hésitez pas à nous rejoindre mardi 13 octobre à 8h30, au siège de la FAO, à Rome (Philippines Room, C277).

Enhancing food security through agriculture insurance, a concrete tool for the future of African farmers

- Welcome address : Jean-Christophe Debar, Director, FARM Foundation, Chair and moderator

Discussants :
- “Agriculture insurance in the context of broader risk management” by Emily Coleman, Project Officer, Weather Risk Management Facility, Policy and Technical Division, IFAD
- “ACRE, a market-oriented insurance system in Kenya” by Olga Speckhardt, Head of Global Insurance Solutions, Syngenta Foundation for Sustainable Agriculture & acting CEO ACRE Africa
- “A positive link between agricultural insurance and farm credit” by Gideon Onumah, Researcher on risk management, National Research Institute, University of Greenwich

Agriculture insurance can assist in reducing poverty and making a difference in food security. This tool is projected to be even more important in the future with the rising likelihood of severe climate hazards. Insurance protects farmers from climate-related crop and livestock losses, thereby helping in stabilizing and increasing their income. It makes it easier to obtain credit for investing in their farm, thus boosting yields and increasing the quantities that can be sold on the market. Panelists will highlight the obstacles that stand in the way of the development of agricultural insurance in Africa and suggest solutions to provide all farmers the protection they deserve.

Télécharger le flyer

FARM à l’Exposition universelle 2015 à Milan - La production de biocarburants est-elle compatible avec la fonction nourricière de l’agriculture ?


Intervention de Jean-Christophe Debar, directeur de FARM

Les politiques publiques en faveur des biocarburants, mises en place dans les années 1970 au Brésil et aux Etats-Unis, se sont considérablement renforcées et élargies à un grand nombre de pays depuis le début des années 2000. Ces politiques se sont traduites par diverses mesures, comprenant essentiellement des obligations d’incorporation de biocarburants (bioéthanol dans l’essence, biodiesel dans le gazole), des réductions de taxes et des protections à l’importation. Depuis la fin des années 2000, le soutien des Etats aux biocarburants est remis en cause.
Mais le débat est complexe et les réponses doivent être nuancées.

* Le résumé de l’intervention
* La présentation de l’intervention

La nouvelle géographie du soutien mondial à l’agriculture


Pour la sortie du numéro 7 de sa collection Document de travail, FARM a choisi de traiter « Le nouveau paysage mondial du soutien à l’agriculture ». Les deux premières parties dressent un état des lieux de l’aide à l’agriculture à partir des indicateurs publiés par l’Organisation de coopération et de développement économiques et la Banque mondiale. Ceux-ci montrent que le soutien a diminué sensiblement dans les pays à haut revenu et crû depuis une vingtaine d’années, dans les pays émergents. Les pays à haut revenu ont réduit les soutiens générant le plus de distorsions des échanges contrairement à ce qu’ont fait beaucoup de pays émergents. La troisième partie examine brièvement les principales critiques adressées aux indicateurs de soutien utilisés. La dernière partie analyse les évolutions observées et en explore quelques implications.

Pied de page Contact Sites Web Plan du site Mentions légales